Votre recherche :

Que deviennent les jeunes diplômé·es scientifiques de la «Génération 2010» après sept années de vie active ? Constats et évolutions au regard de l’ensemble des sortant·es du système éducatif en 2010

Article paru dans l'Actualité Chimique N°459 - février 2021
Rédigé par Sulzer Emmanuel

Observer l’intégration dans le système d’emploi et les débuts de carrière des sortant·es du système de formation initiale constitue un enjeu primordial dans le pilotage des politiques publiques d’emploi et de formation. Catégorie de main d’œuvre singulière de par sa jeunesse, sa faible ancienneté sur le marché du travail, mais aussi par le renouvellement des qualifications dont elle est porteuse, chaque génération de sortant·es se trouve particulièrement exposée au contexte économique du moment comme aux transformations plus structurelles affectant le marché du travail.

Les « enquêtes Génération » du Céreq, le Centre d’études et de recherches sur les qualifications, ont largement contribué à mettre en évidence les différentes dimensions de cette intégration, mais aussi souligné la question du temps que celle-ci nécessite –~variable selon les individus et les périodes.
De ce point de vue, les sept années d’observation des jeunes sorti·es de formation en 2010 («~Génération~2010~») nous permettent de caractériser les conditions d’accès au marché du travail des jeunes et, au sein de cette population, de spécifier la situation des jeunes diplômé·es de filières scientifiques.

Télécharger l'article