Votre recherche :

Franco-Britannique

– Présentation
Le prix Franco-Britannique est un prix bisannuel, créé en partenariat avec la Royal Society of Chemistry (RSC). Il est remis en France à un chimiste britannique chaque année impaire, et en Grande-Bretagne à un chimiste français chaque année paire. L’octroi du prix, selon l’accord réciproque passé avec la RSC, est couplé avec la venue en France du lauréat britannique pour trois conférences dont les titres et dates sont diffusés par les canaux habituels de la SCF.
Selon le souhait des lauréats, L’Actualité Chimique pourra publier une mise au point relative à leurs travaux récents.
Les candidatures doivent être présentées par une section régionale ou une division scientifique de la SCF.
Le jury est le même que pour les Grands Prix nationaux de la SCF. Il est constitué de sept personnalités internationalement reconnues, membres de la SCF, dont la liste est soumise à l’avis du conseil d’administration de la SCF. Le jury peut s’entourer d’avis extérieurs, essentiellement en provenance de l’étranger. Les critères habituels de sélection des dossiers et de classement des candidats par le jury sont communiqués au conseil d’administration.
– Modalités d’attribution
Le jury a à sa disposition la liste des prix attribués ces dix dernières années, avec le profil scientifique des lauréats. Chaque candidat fait l’objet d’un rapport qui doit mettre en lumière ses qualités scientifiques et son aptitude à recevoir ce Prix, dont une collaboration avérée avec des chimistes français ou des échanges avec la France est un des critères.
Ces rapports (2 pages au maximum) seront transmis au bureau de la SCF pour communication aux membres du conseil d’administration.
Le coordonnateur du jury présente ensuite un rapport global et une proposition de classement des candidats devant le conseil d’administration.
Le choix définitif est, autant que faire se peut, entériné de manière consensuelle après discussion en présence du coordonnateur du jury.
Si besoin est, un vote à bulletin secret est effectué à la majorité absolue des suffrages exprimés pour les deux premiers tours du scrutin.
Le jury doit par la suite fournir un court texte de justification concernant les lauréats pour diffusion externe.
– Communication des résultats
Peu après le conseil d’administration et que les lauréats aient été personnellement informés, les résultats sont annoncés sur le site Internet de la SCF et présentés dans L’Actualité Chimique accompagnés du texte de justification.
– Remise des Prix
La remise des Prix binationaux a lieu dans le cadre de la cérémonie solennelle des Grands Prix de la SCF, généralement au 2e trimestre de l’année suivante. Une mise au point sur les travaux récompensés peut être publiée dans L’Actualité Chimique après accord entre chaque récipiendaire et la rédaction de L’Actualité Chimique.


Le lauréat 2021

Natalie Stingelin

Natalie Stingelin (-Stutzmann) est actuellement professeur titulaire au Georgia Institute of Technology et à l’Imperial College de Londres mais aussi depuis 2017, et c’est un premier lien avec la France, titulaire d’une Chaire Internationale Associée de l’Initiative d’Excellence de l’Université de Bordeaux.

Son parcours est fait de séjours dans des universités ou institutions européennes prestigieuses comme l’université Queen Mary à Londres, les laboratoires Philips d’Eindhoven, le Laboratoire Cavendish de l’Université de Cambridge et l’ETH de Zurich. C’est dans cette université qu’elle a obtenu son diplôme d’ingénieur en science des matériaux en 1997 et doctorat en 2001 dans le groupe de technologie des polymères, doctorat pour lequel elle s’est vue remettre la médaille de l’ETH Zürich.

N. STINGELIN est l’une des meilleures scientifiques au niveau mondial dans le domaine des matériaux organiques fonctionnels, domaine dans lequel elle se distingue par la qualité de ses recherches fondamentales et appliquées sur les semiconducteurs organiques et les polymères pour l’optoélectronique ou les cellules photovoltaïques. On peut citer notamment deux articles majeurs issus de ses travaux dans les revues de renom ‘Nature Materials’ et ‘Chemical Science’ respectivement sur les relations entre désordre, agrégation et transport de charge dans les polymères conjugués et la cristallisation de fullerènes pour maîtriser la séparation de charges dans des hétérojonctions de cellules solaires.

Ses recherches ont donné lieu plus de 200 articles ainsi que 6 brevets depuis 2000 et N. STINGELIN a dirigé les travaux de plus de 35 doctorant.e.s. Elle est amplement reconnue par ses pairs puisqu’elle a reçu de nombreux prix et distinctions comme notamment membre élue « d’Advanced Materials Hall of Fame », et ‘Fellow’ de deux Sociétés savantes majeures que sont la RSC et la MRS.

Le Prof. Natalie STINGELIN développe une recherche d’une très grande créativité et est une actrice majeure de la science des polymères et des matériaux organiques dans le monde, jouissant d’une très grande reconnaissance internationale. Au-delà de cette reconnaissance internationale, Natalie Stingelin a, comme mentionné ci-dessus, noué des liens tout à fait privilégiés avec la France au travers de ses recherches avec le CEA à Grenoble et surtout avec l’Université de Bordeaux. A travers cette dernière collaboration, elle intervient sur les thématiques du stockage de l’énergie et de la bioélectronique via l’étude et le développement de polymères électro-actifs fluorés et les polymères à conduction mixte ionique et électronique.


Natalie STINGELIN (-STUTZMANN) is currently a full professor at the Georgia Institute of Technology and at Imperial College London. Since 2017, she is also an Associate International Chair of the Initiative of Excellence from the University of Bordeaux, which has provided a strong link with France.

Previous positions of hers include those at prestigious European universities or institutions such as the Philips Research Laboratories in Eindhoven (the Netherlands), the Cavendish Laboratories at the University of Cambridge (UK), Queen Mary University London (UK), and ETH Zurich (Switzerland). It was from this university that she graduated with an engineering degree in Materials Science in 1997 and a PhD in 2001 in the polymer technology group, for which she was awarded the ETH Zürich Medal. N. STINGELIN is one of the leading scientists in the world in the field of functional organic materials – an area in which she stands out for the quality of her fundamental and applied research on organic semiconductors, polymers for optoelectronics and plastic photovoltaic cells.

More specifically, Natalie STINGELIN has delivered highly creative research having made her a major actor in polymer science and organic functional materials, leading to great international recognition worldwide. We like to highlight in particular two major publications resulting from her work in the renowned journals ‘Nature Materials’ and ‘Chemical Science’ on the relationships between disorder, aggregation and charge transport in conjugated polymers and the crystallization of fullerenes to control the separation of charges in heterojunctions of solar cells, respectively. Her research has given rise to more than 200 peer-reviewed articles as well as 6 patents since 2000, and N. STINGELIN has supervised the work of more than 35 PhD students.

She is widely recognized by her peers having led to numerous awards and distinctions, notably as an elected member of Wiley’s « Advanced Materials Hall of Fame », and as Fellow of two major learned societies, the RSC and the MRS. Beyond this international credit, Natalie STINGELIN has, as mentioned above, forged very strong links with France through her research with the CEA in Grenoble and especially with the University of Bordeaux. Through this latter collaboration, she works with her French researchers on topics such as energy storage and bioelectronics through the study and development of fluorinated electroactive polymers and polymers with mixed ionic and electronic conduction.


Archive des lauréats