A l’occasion de la tenue de son 32ème congrès, la Chinese Chemical Society (CCS) vient d’annoncer le lauréat du Prix Franco-Chinois*  2020, Pierre Braunstein, directeur de recherche CNRS à l’Université de Strasbourg et membre émérite de la SCF.

Remise du prix Franco-Chinois lors du 32ème congrès de la CCS

Son parcours


Directeur de recherche émérite au CNRS à l’Université de Strasbourg, diplômé de l’École de Chimie de Mulhouse (1969), Pierre Braunstein est Docteur Ingénieur en 1971, il passe ensuite un Doctorat d’état à Strasbourg en 1974 (avec J. Dehand). Il effectue deux séjours postdoc à Londres (Nyholm – 71-72) puis à Munich (E. O. Fischer 74-75).

Spécialiste des organométalliques et de la chimie de coordination, les travaux de Pierre Braunstein ont eu un fort impact en chimie moléculaire, en catalyse et à l’interface des nanosciences. Son équipe orientée initialement vers la synthèse de clusters organométalliques a montré que les particules issues des clusters étaient plus actives en catalyse que celles résultant des mélanges de complexes métalliques.
Il a développé une chimie organo- et bimétallique par l’association de différents ligands ( hemilabiles, polydentants PNP, NNN…).
Ses réalisations en catalyse homogène concernent principalement la découverte et la mise au point de catalyseurs pour la synthèse de lactones par combinaison CO2/butadiène, la copolymérisation CO/éthylène et l’oligomérisation de l’éthylène.


Membre de l’Académie des Sciences et de l’Académie nationale allemande des Sciences Leopoldina depuis 2005, Pierre Braustein a reçu plus d’une douzaine de prix internationaux prestigieux et la médaille d’argent CNRS en 1989. En 2013, la SCF lui a décerné le grand Prix Pierre Süe.

Il est  » Distinghuished Professor  » dans 4 Universités Chinoises et a accueilli une vingtaine de doctorants et post-doctorants chinois dans son laboratoire.


*Le Prix Franco-Chinois est un prix binational, créé en 2013 avec la Chemical Chinese Society (CCS). Il est remis en France à un chimiste chinois chaque année paire, et en Chine à un chimiste français chaque année impaire. C’est l’un des huit prix binationaux remis une année sur deux par la Société Chimique de France, en alternance avec les sociétés chimiques sœurs des pays concernés.

La Société Chimique de France adresse toutes ses félicitations à Pierre Braunstein.